Les bonnes raisons d’investir dans l’immobilier locatif

Vous souhaitez diversifier votre épargne, préparer votre retraite, constituer un patrimoine à léguer à vos enfants, obtenir un revenu complémentaire ? Avez-vous pensé à acheter un appartement à louer ? Découvrez dans cet article, 5 bonnes raisons d’investir dans l’immobilier locatif.

La pierre, une valeur sûre

L’immobilier est plus sûr que les placements financiers. Il existe, certes, des cycles baissiers dans le marché immobilier. Mais les à-coups sont moins violents et le marché moins volatil que le marché des actions ou des cryptomonnaies. De plus, l’investisseur dispose d’un bien tangible gardant une valeur minimale. Les experts parlent de la valeur patrimoniale du bien.

Les risques de dépréciation d’un bien immobilier sont rares et pour s’en prémunir, il est nécessaire de vérifier l’environnement, l’état du bien et de la copropriété. Le chasseur immobilier d’ImAvenir effectue un véritable audit de la situation du logement avec l’aide d’un architecte et d’un expert-comptable partenaires.

Astuce : la pierre peut être un placement de prévoyance alternative. En effet, l’investisseur souscrivant un prêt immobilier doit parallèlement souscrire une assurance. Cette assurance de prêt va, notamment, rembourser le capital restant en cas d’invalidité permanente ou de décès. Dans ce dernier cas, les héritiers vont bénéficier d’un bien totalement payé.

Une importante demande locative

La demande locative se définit comme la capacité à trouver facilement des locataires solvables pour son bien. Investir dans un secteur où la demande locative est forte permet de limiter la vacance locative, une source de perte de revenus. Or, de nombreuses régions françaises, l’Ile-de-France en-tête, connaissent une tension sur le marché de la location classique.

La demande de location continue d’augmenter. En effet, le nombre de personnes vivant seules et de familles monoparentales est en croissance constante. Ainsi, selon une étude de l’INSEE, plus de 8 millions de personnes vivent seules. Ce chiffre a plus que doublé depuis 40 ans. Or, parmi ces célibataires se trouvent des jeunes actifs avec des revenus confortables, prêts à payer un loyer plus élevé, afin d’occuper un logement confortable.

Profiter de l’effet levier de l’immobilier locatif

Les banques ne prêtent pas d’argent aux particuliers pour acheter des actions et des obligations. En revanche, elles financent une grande part des investissements dans l’immobilier locatif. Les loyers vont ensuite permettre de rembourser une partie des mensualités. Avec un capital de départ peu élevé, l’investisseur dans l’immobilier locatif peut peu à peu se constituer un patrimoine. Il s’agit de l’effet levier de l’investissement immobilier.

Il faut, par ailleurs, savoir que le propriétaire d’un bien mis en location peut déduire de ses revenus locatifs, les intérêts d’emprunt et le coût de l’assurance locative. À ce sujet, notez que le courtier partenaire d’ImAvenir peut trouver les meilleures conditions de crédit et d’assurance, dans le cadre de la délégation d’assurance.

Les avantages fiscaux de l’immobilier locatif

Les dispositifs de défiscalisation

Le dispositif de défiscalisation le plus connu du grand public est le Pinel offrant une réduction jusqu’à 21% sur une période pouvant aller jusqu’à 12 ans. Il nécessite d’acheter un appartement neuf dans une zone déterminée. Or, les zones imposées ne sont pas toujours celles, où la demande locative est la plus forte. De plus, les loyers et les revenus sont plafonnés. Ces différentes contraintes expliquent que l’investissement locatif en Pinel est moins rentable. L’investisseur a donc intérêt à s’intéresser à d’autres dispositifs, comme le Censi-Bouvard. Ce dispositif concerne l’achat dans une résidence service, type résidence étudiante ou résidence senior. L’appartement peut être neuf ou avoir plus de 15 ans et nécessiter des travaux de rénovation.

L’avantage de la location meublée

Il faut savoir que les rendements sont plus élevés dans l’ancien en centre-ville. Ces biens attirent, en effet, les locataires les plus aisés souhaitant vivre à proximité des commodités. Le propriétaire-bailleur peut percevoir un loyer plus élevé en louant en meublé. Il va alors souvent opter pour le statut fiscal favorable de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Le propriétaire a alors le choix entre un abattement forfaitaire de 50% ou la prise de l’option pour un abattement au réel. Cette dernière solution est souvent plus avantageuse, car elle permet de nombreuses déductions et un amortissement des travaux. Il arrive alors fréquemment que l’investisseur ne règle aucun impôt sur ses revenus locatifs, pendant une dizaine d’années.

Astuce : le loueur en meublé peut bénéficier des déductions, même s’il loue le bien à un de ses enfants. Il peut ainsi soutenir son enfant démarrant dans la vie active.

Investir selon sa situation personnelle

Dans le cadre de l’immobilier locatif, les possibilités d’investissement sont multiples. Il est ainsi possible d’effectuer des choix en fonction de ses objectifs personnels, de ses besoins et contraintes. Si vos ressources sont peu élevées, vous pouvez commencer par acheter une petite surface avec travaux. Vous allez peu à peu développer votre patrimoine et pouvoir acheter un immeuble de rapport ou une grande surface, dans laquelle organiser une colocation ou un espace de coliving. Ce type de location présente les rendements les plus élevés, parfois jusqu’à 10%. De plus, vous pouvez gérer votre bien seul ou pour une plus grande sécurité et une plus grande tranquillité, déléguer sa gestion immobilière à un professionnel.