Investissement locatif en studio

Rentabilité locative élevée, forte demande locative, prix d’achat abordable : le studio constitue un investissement très avantageux.
En premier lieu il convient d’être particulièrement attentif quant aux règles légales lorsque l’on veut faire un investissement.
Si vous souhaitez investir dans un studio, la location des petites surfaces est encadrée par le décret du 30 janvier 2002. Un logement donné en location doit disposer d’une pièce principale ayant une surface habitable au moins égale à 9 mètres carrés et une hauteur sous plafond au moins égale à 2,20 m. Un logement de moins de 9 m² peut être donné en location à condition que son volume soit d’au moins 20 m3.

Pourquoi investir dans un studio ?

 

Studio : une rentabilité élevée

Le prix d’un loyer au mètre carré est toujours plus élevé dans un studio que dans un plus grand appartement. Sur le marché locatif, plus le logement est petit, plus le prix du loyer au mètre carré sera élevé.

La localisation a une influence directe sur la rentabilité. Si vous choisissez d’investir dans les beaux quartiers parisiens, votre choix aura une dimension patrimoniale et donc un rendement plus faible. La rentabilité estimée pour ces quartiers se situe entre 4 et 4,5 % brut.

Si vous souhaitez investir à Paris avec une meilleure rentabilité, nous vous conseillons les arrondissements de l’est parisien, plus populaires mais avec une très forte demande locative. La rentabilité estimée pour ces arrondissements se situe entre 4,5 et 5 % brut.

En banlieue parisienne, il est possible d’atteindre des rentabilités comprises entre 5 et 6 % brut.

Enfin vous pouvez vous tourner vers les grandes villes de province pour obtenir des rentabilités supérieures à 6% brut.

Dans tous les cas, ce sont des biens très liquides, autrement dit, qui se vendent très vite. Il faudra donc être très réactif et se positionner rapidement afin d’augmenter vos chances de pouvoir l’acquérir.

Studio : une forte demande locative

 

La demande locative pour les studios est supérieure à celle des plus grandes superficies d’appartement. C’est un phénomène qui concerne l’ensemble de la France, et plus particulièrement les grandes agglomérations. Il s’agit du produit d’investissement correspondant au plus grand nombre de locataires.

Les investisseurs immobiliers redoutent la vacance locative, période pendant laquelle leur logement n’est pas loué, plus ils ont besoin de temps pour trouver un nouvel occupant et plus la rentabilité de l’investissement diminue. Un investissement réussi suppose une bonne demande locative afin de pouvoir sélectionner un locataire de qualité.

Dans Paris, son agglomération et dans les grandes villes universitaires de province comme par exemple Lille, Rouen, Bordeaux ou Lyon, les studios font partie des biens immobiliers les plus recherchés notamment par les étudiants et les jeunes actifs. En effet à Paris et dans la plupart de ces villes, les étudiants éprouvent de grandes difficultés à se loger car il y a peu de studios sur le marché.

De plus, un studio bien placé a de bonnes possibilités de prendre de la valeur au fil des années, procurant ainsi non seulement une rentabilité locative intéressante mais également la possibilité de faire une plus-value à la revente.

Studio : un bien immobilier adapté à tous les budgets d’investissement

 

Le studio est financièrement le bien le plus abordable des investissements immobiliers. En effet, de fait plus la surface du bien est petite et moins le budget nécessaire à l’investissement est important.

Investir dans une petite surface vous permet de réaliser un investissement même avec un petit budget, et ainsi de minimiser votre emprunt tout en vous permettant de vous constituer un patrimoine.

Dans le cas où vous possédez un budget plus important, investir dans plusieurs logements de petites surfaces est une solution intéressante afin de répartir les risques et de diversifier vos investissements.

Le studio constitue ainsi un produit d’investissement adapté aussi bien à l’investisseur débutant qu’au plus chevronné.

L’investissement locatif dans un studio est particulièrement adapté à la location meublée. Les locations meublées de petites surfaces sont privilégiées par les locataires car elles leur permettent une installation rapide et sans encombrement.

Louer son studio en meublé permet au propriétaire-bailleur non seulement de louer plus cher qu’en location nue mais surtout d’obtenir le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Ce statut procure à l’investisseur de nombreux avantages fiscaux : vous pourrez notamment déduire de vos revenus locatifs les frais liés à l’entretien et aux réparations du bien, les travaux de rénovation, les frais de gestion, les intérêts d’emprunt ainsi que la taxe foncière. Le statut LMNP vous permet également de pratiquer l’amortissement de votre bien locatif sur 20 ans et de vos meubles sur une durée de 7 ans.

Le déficit foncier ainsi crée par les déductions et les amortissements pratiqués permet à l’investisseur immobilier propriétaire d’un studio de ne payer aucun impôt sur les revenus locatifs qu’il perçoit pendant une durée moyenne comprise généralement entre 8 et 10 ans.

Avis ImAvenir

 

Depuis le 28 février 2020, la loi de finances supprime la « taxe apparue” sur les micro-logements (jusqu’à 14 m2) située dans les zones dites « tendues ». C’est donc une bonne nouvelle pour les propriétaires bailleurs de micro-logements.

Attention cependant, afin de vous prémunir d’un possible retour de l’ancienne législation nous vous conseillons d’investir dans une surface minimale de 14m2 pour optimiser la rentabilité de l’investissement.

Un studio d’au moins 14m2 refait à neuf et loué en meublé situé à proximité des transports en commun et des commerces est la garantie de réaliser un bon investissement.