Le profil des investisseurs immobiliers

Pour un investissement serein, ImAvenir vous résume les tenants et les aboutissants de l’investissement immobilier locatif.

Contrairement aux idées reçues, faire un investissement immobilier n’est pas réservé à une élite ou aux personnes fortunées, bien au contraire. Investir dans le locatif est un levier pour une très grande majorité d’entre nous. La qualité du projet prime en revanche sur l’âge ou les revenus. 

À chaque profil, son projet, et à chaque projet, un objectif. Que vous vouliez vous créer un patrimoine, des revenus complémentaires ou bien transmettre un bien à vos enfants, l’investissement locatif meublé et clé-en-main est à la portée de toutes et tous.

Les jeunes de moins de 30 ans 

 

Pourquoi investir quand on est jeune ?

Vous êtes au début de votre carrière et plus vous commencez à investir jeune, mieux c’est ! 

L’investissement locatif peut paraître risqué, compliqué ou encore intimidant et c’est là le rôle d’ImAvenir, de vous épauler au quotidien dans votre projet. Vous n’avez pas besoin d’être un pro en finance ou de travailler dans le secteur de l’immobilier pour pouvoir profiter des rendements sous-jacents de l’immobilier. 

Vous avez déjà probablement un compte épargne et même peut-être un livret A ou livret jeune, mais qui ne vous permettent pas de vous créer des ressources complémentaires ou vous constituer un patrimoine. 

Ces supports sont néanmoins beaucoup moins avantageux lorsque vous passez du profil d’étudiant à celui de professionnel dans la vie active. Tout d’abord car le livret jeune se clôture après vos 25 ans et parce que le livret A octroi un taux de 0,75 %, soit en dessous de l’inflation annuelle.

Vous devez donc penser à faire un investissement plus intéressant, c’est-à-dire dont le rendement est supérieur à celui de l’inflation (environ 2 % par an) sans quoi votre pouvoir d’achat diminue et vous observerez une perte nette de la valeur de votre épargne. 

Investir dans l’immobilier locatif ne veut pas dire dépenser ses liquidités pour un projet. Il est d’ailleurs conseillé de conserver des liquidités et ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. On appelle cela la diversification patrimoniale. 

Votre patrimoine constitue l’ensemble des biens qui vous appartient comme les biens meublés et immeubles, ou bien l’argent placé sur vos comptes en banque.

Selon votre projet de vie et vos attentes, vous pourrez diversifier ce patrimoine avec des prises de risque plus ou moins fortes et des rentabilités plus ou moins élevées. 

L’investissement locatif meublé tel que proposé par ImAvenir est l’un des placements à risque les plus sécurisés du marché. Il propose des rendements allant de 4 à + 10 % en fonction des projets. Plus vous investissez tôt, plus votre investissement va vous rapporter ! En d’autres termes, mieux vaut profiter le plus tôt possible des revenus complémentaires dont vous allez disposer à la fin de votre remboursement de crédit.

Ce placement est plus sécurisé que celui de la bourse dont les rentabilités, aussi mirobolantes que catastrophiques, peuvent se transformer en perte nette et sans filet de sécurité. 

Les avantages bancaires

Lorsqu’on est jeune, on dispose souvent de revenus moins importants qu’en fin de carrière et une ressource plus faible en liquidités. Cependant, ce n’est pas un frein pour investir ! 

La plupart des banques conseillent néanmoins que le coût du crédit ne dépasse pas 33 % de vos revenus mensuels notamment pour vous permettre de vivre convenablement en cas de vacance locative.

À savoir aussi qu’une banque est toujours plus favorable pour un prêt lorsqu’on est jeune. À partir du moment où le projet est solide, un emprunt avec un apport minime est tout à fait envisageable. Les frais de garantie peuvent parfois même, sous certaines conditions, être intégrés au montant du prêt soit un crédit à 110 %. 

Par ailleurs, les taux d’assurance sont moins élevés que pour des personnes plus âgées ou porteuses de pathologies.

Les personnes en milieu de vie

 

Vous avez entre 35 et 45 ans et souhaitez investir dans l’immobilier locatif ? C’est le moment opportun d’investir, surtout si vous souhaitez préparer votre retraite ou diversifier votre patrimoine.

Cet investissement vous permettra de percevoir une rente qui, dans un premier temps, remboursera tout ou partie de votre investissement et par la suite viendra compléter votre retraite.

Par exemple, pour un investissement à Paris dans un T2 selon le modèle ImAvenir, le budget global, en produit fini, est aujourd’hui compris entre 240 000 et 270 000 €. Cette opération permet de dégager une forte rentabilité avec un loyer compris entre 1 000 et  1 100 € / mois et qui sera réévalué selon l’inflation du marché. La durée moyenne des emprunts varie entre 15 et 20 ans.

Vous êtes en général dans une phase croissante de votre carrière, celle où vous gravissez les échelons et percevez les plus gros revenus de votre carrière professionnelle.

Votre âge évoque une certaine stabilité et fiabilité auprès des établissements bancaires. Vous pouvez donc aisément recourir à un crédit immobilier.

Vous avez la possibilité d’emprunter la quasi totalité de la somme à investir. Si vous en avez la possibilité, nous conseillons néanmoins un apport de 10 % du montant global de l’emprunt afin de solidifier votre dossier auprès du courtier ou de l’organisme bancaire.

Les personnes de plus de 50 ans 

 

À 50 ans et plus, il est rare de voir opérer des investissements dans le but d’obtenir des revenus complémentaires car les durées moyennes d’emprunt en immobilier locatif sont comprises entre 15 et 20 ans. En revanche, beaucoup de personnes de cette catégorie d’âge souhaitent transmettre un patrimoine immobilier à leurs enfants ou petits-enfants, et il n’est pas rare que des investisseurs fassent appel à nos experts. Le service clé-en-main que propose ImAvenir leur permet de profiter pleinement de leur temps libre tout en déléguant la totalité de l’investissement à nos services.

 

L’emprunt bancaire

Concernant le paiement de la transaction, les quinquagénaires et plus ont tout intérêt à n’emprunter qu’une partie du montant de l’investissement. Tout d’abord, les banques sont plus frileuses à prêter sur du long terme, de peur que la baisse des revenus à la retraite soit un frein au remboursement des échéances. Par ailleurs, les problèmes médicaux deviennent statistiquement plus fréquents ce qui peut compliquer l’emprunt auprès des banques.

Cependant, il n’y a pas de limite d’âge et rien n’interdit à une personne de plus de 60 ans d’emprunter de l’argent auprès d’un organisme bancaire dans le but de financer un projet immobilier. Par ailleurs, les établissements bancaires doivent s’adapter au vieillissement de la population.

Ces dernières années, les banques ont pris conscience que de nombreux retraités ont conservé un véritable pouvoir d’achat. Elles n’hésitent pas à proposer des prêts immobiliers à des personnes âgées ou retraitées sur des durées plus courtes que la normale ou bien des prêts dit : “à paliers” ou dégressifs, dont les mensualités s’adaptent à vos baisses de revenus lorsque vous serez en retraite.

Si vous êtes dans cette tranche d’âge, le modèle de reconfiguration des biens selon ImAvenir vous permet de dégager des rentabilités supérieures à celles du marché et ainsi optimiser le montant des loyers venant rembourser tout ou partie de votre crédit.

 

L’achat comptant

Lorsque vous êtes en fin de carrière, il n’est pas rare d’avoir épargné assez d’argent pour vous permettre d’investir en paiement comptant. Vous n’avez alors pas à recourir à un organisme bancaire et êtes libre d’investir le montant que vous souhaitez. Il sera important de nous communiquer ces éléments lors de notre entretien préalable à la recherche du bien.

Les personnes expatriées

 

Si vous êtes expatrié, rien ne vous empêche d’investir en France, bien au contraire !

50 % d’entre vous souhaitent investir prochainement mais la distance est la principale contrainte lorsqu’on réside à l’étranger. Au-delà d’être moins au fait de l’actualité immobilière ville par ville ou encore du dynamisme démographique et économique de chacune, la distance peut être perçue comme un frein à l’investissement. Avant de nous rencontrer, nos investisseurs se posent la question de la disponibilité pour visiter des biens, du temps que cela représente, des rendez-vous physiques à fixer avec le notaire ou encore comment réaliser les visites de chantier. Cette dépense d’énergie est considérable et refroidit la plupart d’entre vous.

Les personnes expatriées

 

Si vous êtes expatrié, rien ne vous empêche d’investir en France, bien au contraire !

50 % d’entre vous souhaitent investir prochainement mais la distance est la principale contrainte lorsqu’on réside à l’étranger. Au-delà d’être moins au fait de l’actualité immobilière ville par ville ou encore du dynamisme démographique et économique de chacune, la distance peut être perçue comme un frein à l’investissement. Avant de nous rencontrer, nos investisseurs se posent la question de la disponibilité pour visiter des biens, du temps que cela représente, des rendez-vous physiques à fixer avec le notaire ou encore comment réaliser les visites de chantier. Cette dépense d’énergie est considérable et refroidit la plupart d’entre vous.

Le service clé-en-main d’ImAvenir prend tout son sens car vous déléguez l’ensemble du processus de l’investissement à notre réseau d’experts, de la recherche du bien en passant par la délégation chez le notaire, les plans et les travaux, jusqu’à la mise en place du locataire et la gestion. Près de 30 % de nos clients sont expatriés et font appel à nos services chaque année.

Dans le cadre d’un investissement en France, privilégiez la contractualisation d’un crédit auprès d’une banque française car les taux sont en moyenne plus bas que ceux de la plupart des autres pays. Les banques acceptent volontiers les prêts bancaires d’expatriés et sont friandes des investisseurs qui consacrent une partie de l’investissement en apport personnel. Nous travaillons également avec des courtiers spécialisés en prêts pour les expatriés.

Que vous soyez expatrié pour des raisons professionnelles ou fiscales, l’investissement locatif en France permet d’opérer des optimisations fiscales très avantageuses. Le statut LMNP et le régime fiscal au réel permet la plupart du temps de ne pas payer d’impôt pendant 8 à 10 ans sur vos revenus locatifs !